Bouillon Sauvage au Poisson Fumé et Aubergines

Le “Bouillon Sauvage au Poisson Fumé et Aubergines” est une recette traditionnelle et originaire d’Afrique centrale et qui se consomme abondamment au Congo – Brazzaville, au Gabon, en Centrafrique, au Congo – Kinshasa, etc. Pour la préparer, on utilise des aubergines sauvages, de petites aubergines  blanches et vertes, parfois jaunes, rouge ou orange (selon les saisons). Voici une recette parfaite pour un repas en famille le dimanche ou en période festive pour les grands consommateurs d’alcool 😉 qui en raffolent le lendemain matin !

258_aubergine locale _fiche.jpg

Ingrédients ( pour 6 à 8 personnes) :

500g d’aubergines (un tas comme en Afrique)

200g de poisson fumé traditionnel ( dans les pays développez, utilisez la bécune, le chinchar, le machoiron etc.)

100g de crevettes séchées (facultatif)

1 tas de gombos frais

1 oignon

1 tomate

sel, 2 verres (bambou) d’eau

30cl d’huile (facultatif)

 

DSCN7285

 

Préparation :

1- Lavez les aubergines et les mettre dans une casserole recouverte d’eau pour les faire cuire à la vapeur pendant 20 à 30mn. Cette cuisson conserve tout leur goût.

2- Pendant ce temps, trempez votre poisson fume traditionnel dans l’eau tiede. Si vous utilisez un autre type de poisson, décortiquez le poisson, en prenant soin de retirer toutes les arêtes avant la cuisson. Réservez la chair et sa peau dans un bol ou une assiette couverte.

3-Après avoir décongelé les crevettes crues ou nettoyé les crevettes séchées, les décortiquer en ne gardant que les queues . Réservez.

4-Lavez les oignons, le poivron vert, la tomate, le gombo et les découper.

5- Après la cuisson des aubergines, les rincer à de l’eau bien froide et retirer leurs peaux délicatement. Mettre dans unecasserole propre, y incorporer tous les ingrédients prepares: le poisson, l’oignon, les crevettes, la tomate, le gombo, etc.

6-Recouvrez le tout avec de l’eau – 1 verre et demi, salez et epicer avant de porter à ébullition. Ajoutez le poivron.

7- Versez enfin les aubergines pelées. Remuer soigneusement avec une spatule en bois pour enfin ajuster le goût avec du sel à la convenance. Recouvres.

8-Laissez mijoter pendant 15mn tout en remuant parfois pour que ça n’attache pas.  C’est près.

 

Accompagnements:

Ce plat s’accompagne de tous les féculents que l’on retrouve en Afrique francophone ou centrale: la banane mi-mûre (le plantain ou celui-ci pilé) ; le manioc ( tubercule, en feuilles, ou le tubercule pilé) ; le tarot, ou encore la semoule pour les africains de la diaspora; le riz est également le bienvenu. Accordez avec un vin blanc au choix 😉

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s